653458_a-life-size-bronze-statue-of-u-s-writer-ernest-hemingway-at-his-regular-spot-at-the-floridita-bar-stands-beside-a-picture-of-former-leader-fidel-castro-and-the-writer-taken-when-they-met-at-a-f

1961. L'opération "Baie des cochons" a réussi. Castro et Guevara sont traqués dans les montagnes cubaines. Hemingway essaie de retrouver une seconde jeunesse en jouant les correspondants de guerre, comme au bon vieux temps. Robert Stone, un agent de la CIA, est chargé de veiller sur la vedette en se faisant passer pour un photographe. Ambiance :

"Hemingway ne cilla pas.

- Vous allez me coller comme ça tout le temps ? questionna-t-il.

- C’est le deal. Si vous faites cavalier seul, le secrétariat d’état vous retire votre accréditation illico.

Hemingway railla :

- « Notre agent à la Havane », hein, c’est ça ?

- Qu’est-ce que vous entendez par là ?

- Vous n’avez jamais lu Graham Greene ?

- Non.

- Vous n’avez pas lu grand-chose, on dirait.

- Je n’en ai pas souvent le temps.

Hemingway regarda Robert Stone droit dans les yeux :

- Vous jouez les durs mais est-ce que vous êtes un dur ?

- Un dur ? Je ne sais pas ce que ça veut dire.

- Je pense que vous le savez très bien, au contraire. Nous allons rencontrer des gens sérieux, des gens qui ne plaisantent pas.

- Sans blague… Quel est le programme ?

- Je vous le communiquerai en temps voulu.

- C’est-à-dire ?

- C’est-à-dire bientôt.

Hemingway écrasa sa cigarette.

- Bonsoir Mr Hooper. Profitez de La Havane… Ces nuits cubaines, il n’y a pas plus grisant.

- Joueurs de congas et danseuses en bikini, c’est pas trop mon truc, dit Robert Stone.

- Pourquoi, vous êtes un maricón ?

- Un quoi ?

- Laissez tomber…

Hemingway poussa la porte du Floridita et entra.

Robert Stone écrasa sa cigarette à son tour. « Tachez de lui faire bonne impression » avait dit Cartwright. C’était raté."

 

"Aucun homme n'est une île" sortira dans quelques mois chez J'ai Lu, dans la collection "Nouveaux Millénaires".